Bienvenue sur le site culturel de Media Services
Rene DEPESTRE
94
Vues
Back
Next
TOP nan bon sèvis !

Nous sommes au sommet de la qualité !

 

 

Jeff KAVANAG

VENTE SIGNATURE

DE SON TOUT DERNIER LIVRE

EKILIB

A CAFÉ PHILO

MERCREDI 29 MAI 2019

PRIX : 250 GOURDES

LIEU : École de La Citoyenneté


 

René Depestre

 

René Depestre est un poète, romancier et essayiste.
Il publie en 1945 ses premiers vers dans le recueil "Étincelles". Engagé dans la vie politique de son pays, il est incarcéré puis doit quitter son île natale pour partir en exil en France. 
Il s'installe à Paris où il suit des études de lettres et de sciences politiques à la Sorbonne entre 1946 et 1950. Très proche des mouvements de la décolonisation, il est expulsé du territoire français.

Il rejoint la Hongrie avec sa femme, Edith Gombos Sorel, d'origine hongroise qu'il a épousé en 1949. Il s'installe à Prague qu'il doit quitter en 1952. Il rejoint Cuba mais le régime de Fulgencio Batista le fait expulser. Il voyage dans le monde et revient finalement à Cuba en 1959.
Il y exerce pendant près de vingt ans d'importantes fonctions aux côtés de Fidel Castro et Che Guevarra. Il continue à écrire des poésies et publie notamment "Minerai noir" en 1956 dans lequel il évoque les souffrances et les humiliations de l'esclavage.
Il part pour Paris en 1978 où il travaille de nombreuses années pour l'UNESCO grâce à la recommandation d'Amadou-Mahtar M’Bow. René Depestre poursuit son œuvre d'écrivain-poète à Lézignan-Corbières où il s'est installé dans les années 1980.

Son roman "Hadriana dans tous mes rêves" (1988) reçoit le Prix Renaudot, le Prix du roman de la Société des gens de lettres et le Prix du roman de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. En avril 2007, il fut le lauréat du Prix Robert Ganzo de poésie pour son livre "La rage de vivre" édité aux éditions Seghers.
René Depestre est l'oncle de Michaëlle Jean, journaliste et Gouverneure générale du Canada. 
 

Oeuvres

 

Poésie:

  • Étincelles. Port-au-Prince: Imprimerie de l’État, 1945.
  • Gerbe de sang. Port-au-Prince: Imprimerie de l’État, 1946. Étincelles suivi de Gerbes de sang. Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2006.
  • Végétation de clartés. Préface d’Aimé Césaire. Paris: Seghers, 1951.
  • Traduit du grand large. Paris: Seghers, 1952.
  • Minerai noir. Paris: Présence Africaine, 1956.
  • Journal d’un animal marin. Paris: Seghers, 1964.
  • Un Arc-en-ciel pour l’Occident chrétien. Paris: Présence Africaine, 1967.
  • Cantate d’octobre (édition bilingue). La Havane: Institut du Livre; Alger: SNED, 1968.
  • Poète à Cuba. Préface de Claude Roy. Paris: Oswald, 1976.
  • En état de poésie. Paris: Éditeurs Français Réunis, 1980.
  • Au matin de la négritude. Préface de Georges-Emmanuel Clancier. Paris: Euroediteur, 1990.
  • Journal d’un animal marin (choix de poèmes 1956-1990). Paris: Gallimard, 1990.
  • Anthologie personnelle. Arles: Actes Sud, 1993.
  • « Adieu à la Révolution » et « En fils créole de la francophonie ». Écrire la «parole de nuit»; la nouvelle littéraire antillaise. Paris: Gallimard (folio, essais), 1994: 53-55; 56-57.
  • Non-assistance à poètes en danger. Préface de Michel Onfray. Paris: Seghers, 2005.
  • Rage de vivre: oeuvres poétiques complètes. Paris: Seghers, 2007, 528 p.

Prose:

  • Pour la révolution pour la poésie. (essai) Montréal:  Leméac, 1974.
  • Le Mât de Cocagne. (roman)  Paris: Gallimard, 1979.
  • Bonjour et adieu à la négritude. (essai)  Paris: Laffont, 1980, 1989.
  • Alléluia pour une femme-jardin. (récits)  Paris: Gallimard, 1981.
  • Hadriana dans tous mes rêves. (roman)  Paris: Gallimard, 1988.
  • Éros dans un train chinois. (nouvelles)  Paris: Gallimard, 1990.
  • « Les aventures de la créolité, lettre à Ralph Ludwig ». Écrire la «parole de nuit»; la nouvelle littéraire antillaise. Paris: Gallimard (folio, essais), 1994: 159-170.
  • « La mort coupée sur mesure ». Noir des Îles (collectif)Paris: Gallimard, 1995: 95-126.
  • « Vive la lecture ». En quête du livre (collectif). Paris: Paroles d’aube, 1997.
  • Ainsi parle le fleuve noir. Paris: Paroles d’Aube (Inventaire), 1998.
  • Le Métier à métisser. (essai)  Paris: Stock, 1998.
  • Comment appeler ma solitude. Paris: Stock, 1999.
  • Encore une mer à traverser. Paris: La Table Ronde, 2005.
  • L’Oeillet ensorcelé et autres nouvelles. Paris: Gallimard, 2006.
  • Popa Singer. Paris: Zulma, 2016.
  • Bonsoir tristesse, autobiographie. Préface de Marc Augé. Avant-propos de Jean-Luc Bonniol. Paris: Odile Jacob, 2018.

Traductions par René Depestre:

  • Guillen, Nicolas. Le Grand Zoo. Paris: Seghers, 1966.
  • Poésie cubaine, 1959-1966, anthologie Heberto Padilla (édition bilingue). La Havane: Institut du Livre, 1967.
  • Fernández Retamar, Roberto. Avec les mêmes mains. Paris: Oswald, 1968.
  • Fernández Moreno, César. Un catalogue de vieilles automobiles. Paris:  Saint-Germain-des-Prés/Unesco, 1988.

Visitez le site officiel de Media Services

JEFF KAVANAGH

VENTE SIGNATURE 

DE SON TOUT DERNIER LIVRE 

EKILIB

MERCREDI 29 MAI A CAFÉ PHILO

PRIX : 250 GOURDES

LIEU :École de la Citoyenneté

Venez en foule supporter Miragoâne .Merci de votre humble présence



Dans le cadre de sa mission d'œuvrer au développement et au rayonnement des activités  culturelles et artistiques, l'Association Culturelle Café Philo des Nippes est heureuse de vous annoncer l'ouverture de son école de danses et de théâtre le mardi 26 Mars 2019 à compter de 5h30 pm.

Toute forme de danse  :  classique, contemporaine, jazz, de salon et folklorique.

Les cours auront lieu à l'adresse :  l'Ecole de la citoyenneté Kay Frè Casseus la.

Prix :  500 gourdes mensuellement.

Contacts :  48879826,  37659909, 44701811.

 

🌱Nous gouvernons la rosée ! ðŸŒ±


 

 
 
 
 
 

Copyright © MEDIA SERVICES / www.media-services.top 2019 | Jean Bernard R. Phanor | Webmaster | All rights reserved
2019-03-23 17:45:52